vendredi 24 avril 2009

Le concours et les insolites

Juste un petit mot pour dire que le concours à trouver sa vainqueur avec cette petite fille dans la gare d'Osaka ... Le japon en herbe ! Pour les insolites, n'hesitez pas à faire un tour ... les WCs ont leur histoire au Japon !

Jo

Osaka - Tokyo

Ce matin, le groupe est parti en ordre disperse : les Hiraclides et Françoise sont partis faire les magasins, Nico et moi sommes allés à la piscine de l'hôtel ou nous avons pu après quelques longueurs faire un onsen eh oui, le bain traditionnel japonais, tabouret pour la douche, bain chaud et tout le tralala.... ! Nicolas a trouve le bain vraiment chaud.

Regroupement général, régler les chambres, laisser les bagages et nous voilà partis pour trouver notre petit resto japonais. Tournée générale de Bento mais avec brochettes (photo). Retour à l'hôtel pour une pause café et .... Desserts. Le métro et nous voilà actuellement dans le Shinkansen en route pour Tokyo. Ce sera notre dernier soir au Japon avant l'avion de demain matin. Ce sera aussi le dernier article de ce voyage.

L’arrivée sur Tokyo fût quelque peu mouvementée. Nous sommes à l’heure de pointe, et nous avons une 10aine de bagages … Nous laissons passez le 1er métro et entrons dans le 2eme, quelque peu serrés (photo). Un bon bain de Japonais bien tassés avant de partir, c’est-y pas agréable ;-)))

Merci au créateur du blog, aux différents pigistes, aux lecteurs assidus et a ceux qui nous ont envoyés des commentaires. Après la Chine, l'aventure japonaise se termine mais nous vous tiendrons au courant si nous décidons de faire le volet III de cette grande saga !

A+

Queqlues rares photos du jour

Alain
Notes : Merci Alain c'etait vraiment cool d'avoir un rédacteur en chef comme toi ... ! Et ce voyage fut super. Merci encore de l'avoir préparé si minutieusement, comme les précédents !
Jo

jeudi 23 avril 2009

Pélerinage au Mont Koya

Le départ du train pour le mont Koya est sous notre hôtel ! Classe, on ne va pas être en retard. 1h15 plus tard nous prenons un funiculaire puis un bus pour arriver au Koyasan classé au Patrimoine mondial en 2004. Nous commençons par le Sando bordée de cèdres vieux de plusieurs centaines d'années sur environ 2km avec autour de nous plus de 300 000 pierres tombales (photo).

Nous arrivons à l'Okunoin Gobyo, mausolée de Kukai, créateur du site en vers 819, et fondateur du bouddhisme ésotérique au Japon.. Nous passons ensuite au Torodo (le temple des lanternes), qui en a des milliers d'allumées (petite 5 000€, grande 10 000€) ainsi que deux, allumées sans interruption depuis plus de mille ans.

Nous nous rendons à notre étape culinaire chez les moines au monastère Hongakuin. En tailleur sur les tatamis, tout le monde se lance dans la dégustation (photo).

Nous allons a pied au temple principal de Kongobuji construit en 1592 par Hideyoshi ou nous admirons des peintures sur panneaux coulissants, le plus grand jardin sec du japon et nous prenons un petit thé sur le grand tatami.

Nous terminons par l'ensemble magnifique du Danjogoran ou nous visitons le Konpon Dai-to, impressionnante pagode dédiée a Taizoka Dainichi Nyorai. (Photo) Nous nous prêtons au jeu local de chercher les aiguilles de pin (par 3) équivalent à nos trèfles à 4 feuilles. Resultat famille Hiraclides 1- famille Biston 3.

Retour au bus, funiculaire (photo), train et nous arrivons à notre hôtel.

La quête pour le resto du soir va commencer…

Photos du jour

Alain

mercredi 22 avril 2009

Osaka,

8h15, départ pour Osaka. Dans la gare nous croisons des lycéens qui vont en visite on ne sait où. Quand je dis quelques, ce sont plutôt 300 lycéens et bizarrement il ne porte pas LE costume règlementaire. Malgré cela en une 15aine de minutes, le Shinkansen nous dépose à Osaka.

Nous commençons par nous donner une idée de la ville et allons sur l'observatoire du floating garden au 39éme étage du Sky Building. Vue magnifique sur cette ville qui semble s'étendre sur des km ... ! Pour le déjeuner, nous optons pour une sandwicherie à la japonaise, puis migrons pour le dessert vers un café Français quelque peu décevant. 

Après ce festin, visite du château d'Osaka achevé en 1586 par Hideyoshi Toyotomi. Il fut détruit lors d'une guerre en 1615, frappé par la foudre en 1665, détruit lors de la 2ème guerre mondiale, et reconstruit pour la 3ème fois ... ! Toute une histoire ! On y trouve un historique du château en images, quelques armures, armes et autres Ukiyo-e (gravures historiques), une vue agréable de la ville ; ce château ne nous laisse pas un souvenir impérissable ; il fait plus office de musée que de château !

La fin de la journée est proche nous rentrons à l'hôtel, allons déjeuner dans un italien et dodo. Demain Mont Koya, notre guide nous a déjà prévenu : on va marcher ! Vous imaginez, moi, marcher ... Pourquoi pas en fait le Japon est un si beau pays ... ! 


Jo

mardi 21 avril 2009

Journée libre à Kyoto

Aujourd'hui, journée libre à Kyoto. Très bon réseau de bus dans la ville, ce qui nous a permis de nous déplacer sans souci toute la journée.

Première étape, le temple Kinkaku-ji (ou plus simplement le temple d'or), car les deux étages supérieurs sont intégralement recouverts de feuilles d'or. Impressionnant. Un peu clinquant  à mon goût, mais la  structure est très équilibrée et le cadre absolument somptueux : décor minéral – eau, arbres taillés (à la japonaise bien sûr), pierres,…l’ensemble sur des niveaux différents pour des effets de perspectives. Les photos n’en donne qu’une pâle représentation !!

Ensuite direction le quartier de Gion et d’Higashiyama pour une très belle ballade dans les petites ruelles menant au temple Kiyomizu. La promenade est ponctuée par de multiples arrêts dans les nombreuses boutiques de souvenirs. La pluie nous arrête et nous faisons une halte pour nous restaurer dans un…japonais ! On y prend goût. Après de nombreuses hésitations et malgré les quelques rudiments d’anglais du serveur, nous finissons par prendre tous le même plat, qui s’avère être du riz avec 4/5 morceaux de poulet et de l’omelette à la façon ‘carotte rapée’ qui recouvre intégralement le plat. Plutôt étrange, mais mangeable.

Le temple Kiyomizu est situé sur le flan de la montagne et nous dévoile toute l’étendue de la ville de Kyoto.

Retour vers l’hôtel et passage dans un magasin spécialisé dans la vente de sabres – des vrais et des copies (la lame n’est pas en fer mais dans un alliage qui ne s’affute pas). Nous craquons tous pour des copies, mais de tailles très différentes 20 cm et plus d’1m !! Le retour en avion risque d’être difficile….

Ce soir, pas d’innovation gastronomique : nous avons réservé au restaurant français.

Les photos du jour.

Marie-Christine

lundi 20 avril 2009

Himeji - Kobé

La journée : 7h30, il est l'heure de se lever pour aller à Himeji ... Nicolas a du mal à se sortir du lit comme tous les matins … comme toute l'année en fait ! Comme d'habitude après le petit déjeuner, nous retrouvons notre guide : navette, métro, Shinkansen nous voila arrivée à Himeji petite ville de 540 000 habitants ! Il est 9h30.

Après 15mn de marche dans les champs Élysée de Himeji, nous arrivons au château de Himeji. S'étendant sur une très grande superficie (je ne sais plus combien), il fut construit en 1333 par Norimura Akamatsu puis par Ikeda Terumasa qui érigea le Donjon de 4 étages. Le labyrinthe en montée et descente permettant d'accéder au donjon, était là pour retarder les ennemis potentiels qui ne vinrent jamais. Ce donjon était inhabité et ne devait servir que pour protéger le seigneur : tous les samouraïs en cas de problème venaient dans le donjon avec le seigneur prêt à donner leur vie pour lui ... Mais cela n'eut jamais lieu et ils vécurent heureux et eurent …Non, en fait ils se firent Hara-Kiri presque tous dès lors de la restauration de Meidji. 
Le château, résista à la guerre 39-45 (les habitants ayant posés des miroirs pour faire croire que, du ciel, ce n'était qu'une vaste étendue d'eau), au grand tremblement de terre de 1995, et trône aujourd’hui majestueusement sur la ville, accueillant les visiteurs d'un jour... !

Après cette matinée de marche, un petit resto tonkatsuya spécialisé dans d'excellents tonkatsu (porc panné), nous ouvre ses portes. J'ai aussi pris une omelette au riz sauté : qui a dit que nous ne mangions pas japonais ?

L'après midi est consacré à la visite d'une fabrique de saké. Nous goûtons avec plaisir ce breuvage très léger 12°, à base de riz dont l'écorce à été enlevée et la fermentation mise en route par un champignon sous forme de poudre. Je vous promets, nous en ramenons avec nous et s'il arrive jusqu'à Voisins, nous nous ferons un plaisir de vous le faire goûter !  

Au programme était prévu le "Chinatown" de Kobé. Nous échangeons contre une visite du Belvédère et surtout une dégustation de "mochicream" sorte de chocolats à la mangue, au chocolat pur ou la noix de coco : un régal typiquement ... euh… bin… sûrement japonais!

18h, nous reprenons le Shinkansen pour Kyoto. A l'arrivé (18h45) nous recherchons un resto avec notre guide ... 1h plus tard nous décidons de faire un repli stratégique vers l'hôtel bien que nous n'en gardions pas un souvenir impérissable (du resto de l'hôtel bien sûr) ... !

Le restaurant du soir : Ce fut pour nous l’occasion de nombreux fou-rires. Voyez plutôt. Alain commande du canard, les enfants et moi tomate-mozarella (japonais la journée mais plus classique le soir, faut tout de même pas exagérer sur la nourriture japonaise)... Françoise pose alors une question ... aie aie la serveuse ne comprenant rien à l'Anglais part en courant chercher du renfort.

Une 2ème serveuse prend le relai. Nous continuons la commande : les Nicolas prennent des spaghettis bolognaise ainsi que Marie-Christine. La 2ème serveuse s'en va mais 5 mn plus tard elle revient vers Alain "no more duck" ... Bon Alain, magnanime, prend des noix de St jacques. Quand même Alain, tu le savais bien qu'il n'y avait pas de canard : quand tu en as commandé il y a 2 jours il n'y en avait déjà plus ... tu crois que le cuisinier fait des commandes en fonction de son menu !!!! Allons, Alain ;-)))

Bon, la 2ème serveuse repart ... 5 mn plus tard elle revient : "only two tomato-mozarella" ! Ok, je me sacrifie pour les enfants mais demande un gâteau à la fraise en dessert ... Elle revient 5 mn plus tard : "Sorry, sorry, sorry (elle le fait 5 à 6 fois de suite) no more Strawberry cake" ... Ok, je laisse tomber, mais demande "Have you some chocolate cake ?" (là je suis un peu gonflé, changez la process comme ça, c'est hyper déstabilisant pour eux). La mine de la serveuse est un classique japonais "oooohhhhhh (15s de ooohhhhh) ... euh ... yes". Sur ce, Alain et les Nicolas demande eux aussi un chocolate cake. La serveuse panique un peu et part "to be sure" dit-elle, puis revient 5 mn plus tard avec un plat complet de gâteaux en disant "Only 2 chocolate cake" ... nous choisissons donc d'autres gâteaux ... dont 2 au chocolat bien sûr ... Mais nouvelle surprise 5 mn plus tard elle revient en disant "In fact, we have 4 chocolate cakes" ... bon pour faire simple nous n'en prenons que 3 (nous sommes assez joueur !). Les desserts sont bookés c'est parfait.

Arrivent nos entrées (je passe le fait d'avoir fait revenir la serveuse suite à une déduction logique d'Alain qui supputait qu'il y avait des "Tomatos" mais peut être pas de "Mozarella", pour lui demander une salade de tomates). Jusque là tout va bien, j’ai même eu ma salade de tomate (pas de « s » une seule tomate coupée en rondelles ;-)))

Mais, un doute nous assaille quand nous ne voyons que 2 cuillères (pour les spaghettis) être distribuées  à Marie-Christine et Nicolas H. Et oui la serveuse a tout bêtement oublié de lancer le plat de spaghettis bolognaise de Nicolas B. : trop fort ! Courbettes et voire même à genou, elle nous fait des sorry à n'en plus finir ; je vois le visage d'Alain en face de moi se durcir et posant des questions très très directes "What have you order for him ?". Il ne se fâche jamais Alain, mais pour son Nicolas attention les yeux ;-)). Elle rajoute un plat de spaghettis pour Nicolas ... Ouf on a frôlé l'incident diplomatique !

Mais le clou du spectacle nous fut donné par le patron du restaurant : voyant qu'il y avait eu un problème, il s'approche de Marie-Christine (qui avait donné son assiette de spaghettis à Nicolas B.) et lui propose une limonade : Marie-Christine a horreur du pétillant ... mort de rire ! Le geste était noble, mais encore une fois ils ont tous faux ! Trop drôle !

Nous décidons donc de ne plus remettre les pieds dans ce restaurant : ça tombe bien demain soir nous dinerons Français (et pas japonais je vous ai dit le midi japonais le soir plus classique faut suivre ;-)) et après demain nous partons à Osaka !

Voila c’est tout pour aujourd’hui, bonne nuit et n'hésitez pas à regarder les photos du jour.

Jo

dimanche 19 avril 2009

Visite de Nara

Nous sommes devenus les experts des transports en commun.
Un petit bus, métro puis le Shinkansen et nous voilà à Nara fondée en 710, qui fut la premiere capitale impériale du Japon pendant 74 ans.

Nous partons visiter le Grand sanctuaire Kasuga, fondée par la famille Fujiwara, il comprend plus de 3000 lanternes et nous donne l'occasion d'assister a un nouveau mariage (on est gaté).

Nous filons après voir le Todai-Ji terminé en 752 sur ordre de l'empereur Shomyo, qui abrite le plus grand bouddha du Japon (16m) au sein de la plus grande structure de bois du monde (Photo).
C'est au sein de ce temple que nous avons vu la star canine montante du pays du soleil levant qui visitait incognito les lieux (photo) ; appréciez les lunettes de star !!!!!

Nous voilà arrivé après une petite trotte au temple Kofuki-ji et tout particulièrement la maison du trésor qui abrite la statue d'Ashura datant du 8ieme siecle. Il est 13h30, il fait 30°C et on commence à avoir faim.
Après une intense discussion nous nous engouffrons dans un tout petit restaurant ... Eh oui Japonais. Nous avons un repas a base de 11 brochettes dont la fameuse brochette de l'oeuf mollet (photo) avec du riz. Le dessert boisson à base de lait fermenté qui n'a pas remporte l'unanimité.

Après s'etre sustanté, nous repartons dans notre quête d'élévation culturelle et nous arrivons après un petit train et un petit bus au temple Horyu-ji, berceau du bouddhisme japonais.

Erigé par le prince Shotoku, il héberge la pagode qui est le plus vieux monument en bois du monde (photo), nous prenons par notre guide un cours complet de bouddhisme et nous terminons par la visite du temple des songes.
La fin de la journee s'annonce simple bus train metro bus et nous voilà a l'hotel de Kyoto.

Ce soir nous nous offrons un petit resto ... bien de chez nous. Merveilleux, extraordinaire, vraiment la cuisine Française y'a pas mieux : on ne se refait pas ;-))) Demain, château d'Himeji et Kobe, en attendant voici les autres photos du jour.


Note Perso : Je souhaite un trés bon anniversaire à mon père qui vient d'avoir 80 printemps aujourd'hui ainsi qu'a Henri qui vient de rejoindre le même jour le monde des quadras.

Alain ...